Comment savoir quand mon e-liquide DIY est abimé ?

Eliquide abimé

Réaliser l’e-liquide de sa cigarette électronique est une opération qui nécessite subtilité et ingéniosité. Cependant, savoir quand changer son e-liquide DIY reste un mystère qu’il convient d’élucider. Pour s’en prémunir, la bonne conservation du e-liquide maison est primordiale. Il existe plusieurs signes qui apparaissent lorsque votre e-liquide est abimé. Voici à cet effet quelques signaux qui vous permettront prochainement de savoir quand l’e-liquide est altéré.

De quoi est composé un e-liquide DIY ?

« Faites-le vous-même », est la traduction littérale française de « Do it yourself » (DIY) en anglais. Il s’agit d’un concept consistant à réaliser soi-même l’e-liquide de son dispositif de vapotage. À cet effet, il vous faudra réunir plusieurs ingrédients. Il s’agit entre autres d’une base, des boosters, des additifs et des arômes.  

Si vous décidez de fabriquer votre e-liquide DIY, il faut en premier lieu procéder au choix d’une base qui ne contient pas de nicotine. Il s’agit du point de départ de la fabrication d’e-liquide DIY. En deuxième lieu, additionnez à cette base sans nicotine des boosters de nicotine. Cela vous permet d’avoir la quantité de nicotine que vous désirez dans l’e-liquide.

Donnez de la saveur au e-liquide DIY en y ajoutant des arômes concentrés. En dernier lieu, vous avez le choix d’ajouter des additifs ou non. Ces additifs permettent de donner une note spéciale au e-liquide. Cette note peut être fruitée ou sucrée.

En optant pour cette technique, vous ferez des économies sur les prix des e-liquides vendus dans les magasins. En outre, vous aurez l’opportunité de mettre à profit votre créativité.     

Comment reconnaitre un e-liquide abimé ?

Reconnaitre un e-liquide abimé n’est en principe pas très difficile. Alors, il est conseillé de vérifier sur l’étiquette du flacon la date de durabilité minimale (DDM) des composants ayant servi à la production du e-liquide.

Il y a généralement une notice qui vous renseigne sur la date de péremption de la base et du booster utilisé pour réaliser l’e-liquide DIY. Lorsque la date indiquée sur le marqueur temporal passe, l’e-liquide pourrait déjà présenter quelques baisses de qualité. Si vous continuez à vapoter malgré cela, vous ne risquez pas des problèmes de santé, mais vous allez constater une altération de la saveur.

Pour faire simple, le goût du e-liquide va commencer à changer. Il y a également la couleur du DIY qui aura tendance à se jaunir. Ce fait est provoqué par le contact de la nicotine à l’air ce qui rend brun le liquide. Pour éviter ces situations, il vaut mieux rester dans les temps indiqués par la DDM et réduire au maximum les contacts du e-liquide avec l’air. Pour ce faire, assurez-vous de vapoter tout l’e-liquide avant la date butoir de la base utilisée. Certains sites proposent un nombre pléthorique d’arômes. Ces derniers peuvent également être utilisés pour retrouver la saveur de l’e-liquide et recommencer le vapotage.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *