Le e-liquide est-il dangereux pour l’environnement ?

Le e-liquide est le carburant de la cigarette électronique, c’est ce qui produit la vapeur inhalée par le vapoteur. Composante essentielle pour le fonctionnement de la vape, l’utilisation de l’e-liquide possède également quelques inconvénients. Il peut s’avérer nuisible à la santé du vapoteur, mais aussi dangereux pour l’environnement à cause de ses composants.

L’e-liquide

L’e-liquide est une substance qui sert à produire la vapeur destinée à être inhalée par le consommateur de la cigarette électronique. En absence de cette dernière, il n’est simplement pas possible de vapoter. L’e-liquide est composé de propylène glycol (PG), de glycérine végétale (GV), d’arômes et optionnellement de la nicotine. Le PG et le VG sont des addictifs utilisés dans les cosmétiques, les additifs alimentaires et les machines à fumer des discothèques…

Le choix de l’e-liquide est très important étant donné que chaque consommateur a des goûts et des besoins différents. Aussi, il est essentiel de choisir un taux de nicotine adapté à sa consommation de cigarette électronique pour faciliter la transmission cigarette — vape. Plus le taux de nicotine est élevé, plus la sensation de hit est haussée. L’e-liquide est un mélange destiné à être utilisé en association avec la cigarette électronique qui contient des arômes qui influencent les saveurs.

Le principe du vaporisateur électronique consiste en effet à chauffer le mélange à l’aide d’une résistance électronique pour provoquer la formation d’aérosol. Cette dernière est alors inhalée par l’utilisateur sous forme de vapeur. Par ailleurs, il est possible pour le consommateur de produire son propre e-liquide. Ceci fait que la composition peut varier d’un vapoteur à un autre.

Les dangers de l’e-liquide sur l’environnement

Selon le Haut-Conseil de la santé publique, certains composants des e-liquides comme le diacétyle peuvent être toxiques. S’il est inhalé après avoir été chauffé, il peut provoquer des dommages pulmonaires. Outre ce dernier, il existe aussi le parabène, l’ambrox, l’acétoïne et l’acétylpropionyle qui parfois contenus dans les e-liquides peuvent agir dangereusement sur l’environnement.  

Bien qu’elle soit moins polluante que la cigarette classique, la vape possède quelques effets négatifs sur l’environnement. L’e-liquide utilisé pour vapoter contient quelques substances toxiques qui agissent sur l’atmosphère. Il s’agit essentiellement de substances cancérigènes et autres produits toxiques. Le caractère nocif de ce liquide dépend essentiellement de sa composition. En outre, pour avoir sa dose de nicotine quotidienne, un vapoteur doit utiliser son e-cig de façon quotidienne.

Il a donc besoin d’un grand nombre de fioles d’e-liquides. L’accumulation de ces fioles constitue une véritable source de pollution pour l’environnement. Pour limiter la pollution liée à la vape, plusieurs adeptes de la cigarette électronique utilisent des e-liquides bio. Il s’agit de liquides composés d’ingrédients issus de l’agriculture biologique ou des végétaux. Ces derniers ne doivent pas contenir des produits chimiques et doivent éviter les organismes génétiquement modifiés ainsi que les engrais.

Ils utilisent des arômes naturels et sont, de ce fait, considérés comme moins nocifs pour l’environnement. En absence d’alcool, l’e-liquide contient des produits obtenus par un procédé très précis comme le PG qui fait appel à l’oxyde de carbone. Il n’est donc pas possible d’obtenir des e-liquides entièrement bio.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *