Mes résistances s’usent trop vite que faire ?

Vapoteur

La résistance d’une ecig est un consommable qui se change souvent et lorsqu’on n’y prend pas garde, elle s’use encore plus vite que prévu. A l’instar de l’accu ou de la batterie, la résistance a donc une durée de vie limitée. Son prix d’acquisition pouvant être élevé, faire en sorte qu’elle ne se gâte pas trop vite devient un enjeu sérieux. Voici donc quelques conseils pour vous aider à prolonger la durée de vie de votre résistance.

Acheter les résistances dignes de foi

Toutes les pièces disponibles sur le marché ne répondent pas aux mêmes normes. Les fabricants les plus fiables sont évidemment les Français, mais aussi ceux de la communauté européenne. Il faut donc faire attention aux résistances provenant d’origine douteuse. Dans ce sens, les pièces chinoises sont les plus décriées par les utilisateurs. Par ailleurs, la tenue et l’aspect responsable de la shop sont aussi des aspects à ne pas négliger.

Quelques paramètres de vapotage qui impactent la durabilité de la résistance

Se procurer des résistances de bonne qualité n’est pas la seule mesure à prendre pour éviter qu’elles s’usent trop vite. Il faut aussi les utiliser dans les bonnes règles de l’art. Cette section présente quelques recommandations pour ne pas les cramer rapidement.

Bien amorcer les résistances avant l’utilisation

Jouant le rôle de conducteur du liquide, le coton est le trait d’union entre celui-ci et le fil chauffant qui permettra sa vaporisation. Ainsi, il ne faut jamais déclencher l’appareil de vaporisation avant qu’il ne soit complètement imbibé. Sinon, dès que le fil chauffera, il va le bruler. Celui-ci produira désormais un gout brulé en permanence et pour éviter cela, il ne restera qu’à changer la pièce. Il est donc recommandé d’être patient lors de l’amorçage.

Commencer aux watts minimums et évoluer progressivement

Il est nécessaire de roder les résistances pendant un certain temps avant un usage intensif. Ainsi, il faut commencer l’utilisation à une faible puissance. Par exemple, lorsque le fabricant recommande une puissance de 15 à 30 watts, il faut tester sa première bouffée avec une valeur plus basse. Ensuite, pour progresser, y aller pas à pas. Toutes ces précautions permettront d’éviter le dry hit.

Vérifier régulièrement la puissance et le niveau du liquide

De nombreux utilisateurs vapotent tellement au point d’oublier le niveau de leur eliquide. Ils font attention seulement quand ce dernier est fini. Cet aspect des choses n’est pas très bon pour la résistance. Par ailleurs, en fonction du liquide vapoté, il faut adapter la puissance de l’équipement au watt près ou même à la virgule près.

Vérifier la nature de l’eliquide

La Glycérine Végétale de nature visqueuse use plus les résistances que le Propylène Glycol. Ainsi, la dominance de la VG au non dans le liquide impactera considérablement la durabilité de la résistance. Par ailleurs, plus le liquide contient d’arômes ou si ces derniers sont naturels, plus vite la pièce se fatiguera.

Entretenir son réservoir

Il est fréquent de voir des vapoteurs laver leur résistance, mais il s’agit d’une tache inutile. En effet, non seulement le résultat n’est pas probant, le coton se déforme et la saveur est différente. Il faut juste se rassurer de laver correctement le réservoir après chaque changement de résistance.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *