Pourquoi vaper en subohm ?

pourquoi vaper subohm ?

Le subohm désigne la vape qui se pratique avec une résistance dont la valeur est inférieure à un ohm. Quand le vapoteur passe d’une résistance de 1,05 à une autre de 0,95, il prend de nouvelles dimensions de plaisir. La cigarette électronique permet à la base de varier les possibilités de vapeur afin d’obtenir des saveurs plus marquées. Dans cette optique, le subohm peut offrir plusieurs avantages considérables.

Le subohm : qu’est-ce que c’est ?

Dans le domaine de la vape, les possibilités de personnalisation sont nombreuses et variées. De l’esthétique à la saveur, la cigarette électronique permet à chacun d’exprimer ses envies et de partager ses sensations. Le subohm est une configuration matérielle qui permet de faire beaucoup de nuages, affecte la résistance et sert à produire plus de saveur. Il désigne une valeur électronique en dessous de l’ohm.

Il est important dans ce cas de retenir l’effet de la basse résistivité sur le rendu et de savoir le contrôler. Le subohm connaît de plus en plus d’adeptes actuellement. Il existe des compétitions de clouds dans lesquelles des vapoteurs s’affrontent pour mettre en concurrence leur vape. Dans la pratique, le subohm est utilisé pour protéger le matériel de vape de surtension.

Toutefois, il est important de maîtriser le calibrage de la résistivité. Ceci peut se faire à travers un calcul électronique sur la base de la loi d’ohm. Sans cela, vapoter peut devenir dangereux. Si l’aspect relation entre la vape et la santé vous intéresse, nous conseillons de consulter les vapoteurs vagabonds, très bon webzine spécialisé sur la les risques et la cigarette électronique

L’intérêt des résistances plus basses

Il est dans un premier temps important de connaître la valeur résistive de son matériel de vape. Cette dernière est généralement inscrite en petite taille sur la résistance avec unité en ohm. Plus le chiffre mentionné est petit, plus la vape sera puissante. De façon pratique, une vape sur une résistance de 1,5 ohm est plus tranquille qu’une vape avec une résistance de 0,5 ohm, laquelle est plus musclée. Dans le second cas, le fil résistif à l’intérieur de la résistance chauffe plus vite et plus fort.

Il génère ainsi plus de vapeur, libère un peu plus de nicotine et davantage de saveur. Le vapoteur consomme plus d’énergies et d’e-liquides sur une résistance basse. Cela permet de compenser un taux de nicotine plus faible. Le subohm est prisé par les personnes qui désirent vapoter plus puissamment. Néanmoins, pour adopter cette mode, il est important de s’assurer que la résistance peut utiliser une plus grande puissance.

Faut-il toujours vaper en subohm ?

En pratique, il n’est pas possible de toujours vaper sur des valeurs résistives basses. Plus on descend dans les ohms, plus la cigarette électronique est énergivore. Le passage en mode subohm génère un nuage de vapeurs dont la densité est proportionnelle à la quantité de liquide consommé. Vapoter à plein temps en subohm peut représenter un budget conséquent.

Le côté pratique du matériel devient ainsi moins évident et l’e-cig en elle-même se trouve plus imposante. L’autre problème qui peut se poser est qu’il faudra gérer plusieurs batteries à la fois. Pour cela, certaines marques proposent des solutions intéressantes pour permettre aux vapoteurs de trouver le juste milieu. Une bonne résistance subohmique doit être accompagnée d’un bel équilibre qui ne fait pas plonger dans les excès.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *